EN LIGNE

LegalBox
 
Lettres recommandées électroniques et courriers numériques certifiés
     


AVANTAGES e-btp​​


Groupement d'achat et avantages privés

     

ACTUALITÉS

LE BLOG

17/02/2015
Maquette numérique : gain de temps et de productivité
Maquette numérique : gain de temps et de productivité
Le monde du Bâtiment est entré dans une nouvelle dynamique liée aux technologies numériques, aux nouveaux modes de communication et à l’émergence de nouvelles pratiques.
BIM, maquette numérique, IFC... Voici de nouveaux termes que les entreprises de Bâtiment et de Travaux publics vont devoir s’approprier. Mais au-delà d’une simple histoire de mots, c’est bien une révolution qui s’annonce, celle d’un « construire mieux ensemble ».

Auparavant, la pratique courante était manuelle (par courrier électronique, envoi de CD…) puis coopérative (les armoires à plan). Aujourd’hui, la maquette numérique, normée IFC, associe interopérabilité naturelle des applications métier et travail collaboratif.

En effet, la maquette numérique contient une information beaucoup plus riche que les seules informations de nature géométrique. On parle de maquette numérique, et non de maquette virtuelle, car la modélisation dépasse les caractéristiques géométriques puisqu’elle intègre la notion d’objet. Une maquette numérique est bien la représentation structurée et cohérente des objets composant un bâtiment (murs, dalles, fenêtres, portes, ouvertures, escaliers, poteaux, poutres, équipements...).

Cette approche conduit à une réelle réduction des coûts de gestion de l’information et contribue à l’amélioration de la qualité des ouvrages. Les équipes projet qui ont déjà adopté le BIM ont toutes gagné du temps. Elles sont plus rentables et compétitives.
En phase de conception, les projets sont mis au point plus rapidement car les échanges entre les différents corps de métiers sont accélérés. Générer la documentation du projet demande moins d’efforts. Les tâches redondantes sont éliminées. La conduite du projet réussit mieux face aux calendriers serrés. La diminution des coûts de traitement d’erreurs ou d’omissions ont un impact considérable sur la rentabilité. En ligne de mire, ce sont les réductions de contentieux, voire de prime d’assurance qui sont visées.


Pour rester informé des évolutions du BIM et de la maquette numérique, retrouvez tous les numéros d’eXpertise, la lettre d’information de Mediaconstruct, disponible parmi les services e-btp​.