EN LIGNE

LegalBox
 
Lettres recommandées électroniques et courriers numériques certifiés
     


AVANTAGES e-btp​​


Groupement d'achat et avantages privés

     

ACTUALITÉS

LE BLOG

13/09/2016
Le BIM, en trois lettres ?


bâtiment et informations modélisées


Si en France on a essayé d’unifier la traduction – « bâtiment et informations modélisées » –, l’acronyme anglais signifie en fait trois choses distinctes* : 


1. La maquette numérique du bâtiment (MN) = Building Information Model ;


2. Les méthodes de travail pour concevoir numériquement et de manière collaborative un bâtiment = Building Information Modeling ;


3. La gestion des échanges et des données du bâtiment modélisé = Building Information Management.



Le BIM, c’est de la 3D en somme ?

Non. La maquette numérique est une représentation graphique 3D alimentée par les caractéristiques physiques et fonctionnelles du bâtiment à construire. En effet, le professionnel ne manipule plus de simples lignes ou traits, mais des composants (mur, porte, fenêtre, toit, etc.) qui véhiculent leur géométrie mais aussi leurs propriétés dimensionnelles, techniques, réglementaires… On parle d’objets intelligents et de maquette numérique 3D sémantisée. Ainsi, contrairement au CAD (CAO 2D), le BIM possède une base de données pouvant être interrogée et exploitée de plusieurs manières.


Si le M de BIM a plusieurs interprétations, toute la richesse et la valeur ajoutée du BIM résident donc bien dans sa lettre centrale – le I – pour informations. Vous l’aurez compris, le BIM n’est donc ni un logiciel, ni une marque, ni un format informatique.

Le BIM, c’est construire virtuellement un projet sous la forme de maquettes numériques, selon des processus collaboratifs, en constituant une base de données du bâtiment numérique dont le niveau de développement (LOD) varie selon les phases de l’opération.


Pour plus d’information, Le Blog du BIM 


* Manifeste - CONDUIRE LA TRANSFORMATION DIGITALE pour la construction, l’immobilier et l’aménagement urbain