EN LIGNE

LegalBox
 
Lettres recommandées électroniques et courriers numériques certifiés
     


AVANTAGES e-btp​​


Groupement d'achat et avantages privés

     

ACTUALITÉS

LE BLOG

27/05/2014
Développer l’économie numérique française
Développer l’économie numérique française
« En 1880, certains secteurs de l’économie avaient déjà été bouleversés par l’électricité et nous en sommes aujourd’hui au même point s’agissant du numérique. »
 
Le 14 mai 2014 un rapport d’information sur le développement de l’économie numérique française a été présenté par MMES Corinne ERHEL et Laure de LA RAUDIÈRE à la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale. C’est l’occasion de revenir sur les enjeux auxquels font désormais face les entreprises, tous secteurs confondus.
Si ce rapport débute sur ces mots « Aujourd’hui, on ne se connecte plus, on est connecté. » c’est pour constater que « Le numérique constitue l’une des composantes fondamentales de la troisième révolution industrielle ». L’enjeu est donc de taille et les entreprises ne peuvent pas s’y soustraire. Chacun doit comprendre ce qui se passe et s’adapter ; sans cette prise de conscience, les défis ne pourront être relevés.

Après avoir évoqué comment fonctionne l’économie numérique (les mots, les idées qui la traversent, etc.), les transformations qu’elle engendre, le rapport s’attache à faire état des secteurs « déjà bouleversés », « en cours de bouleversement » et « qui seront bientôt bouleversés ». Il interroge aussi l’impact sur le fonctionnement des entreprises, grands groupes et PME : « Le numérique impose de renouveler le fonctionnement interne même des entreprises : le numérique a non seulement modernisé les modalités d’exécution des tâches quotidiennes, mais conduit à réinventer la manière de fonctionner des entreprises. ». La conclusion qui s’impose est que la croissance économique des entreprises reposera sur le numérique. Ces innovations constituent donc un défi pour nos entreprises, qui doit les amener à se remettre en question, à concevoir des stratégies ambitieuses, et à apprendre à se mouvoir dans cette nouvelle économie.

La deuxième partie du rapport s’attache à dresser les pistes à suivre afin d’« agir pour une France numérique » : la formation au numérique et à ses métiers, la mise en place d’un environnement propice en facilitant notamment la vie des entreprises... En effet « Les acteurs traditionnels se trouvent souvent démunis pour concurrencer les nouveaux acteurs » il faut donc tout mettre en œuvre pour éviter cela.
Une conclusion s’impose à la lecture de ce rapport : mettons toutes nos énergies à l’heure du 2.0.